Recherche

-

Test d'éligibilité ADSL

-

-

Meta

Actualité

« Retour aux actualités

L’ARCEP virera t-il à l’orange ? » « Et le monde est à vous !

La saga de la quatrième licence de téléphonie mobile 3G continue

Actualité, téléphonie, télévision, mobile

Un téléphone mobile ? Non, un téléphone nomade. Le bibop.

La saga de la quatrième licence de téléphonie mobile 3G continue : à peine publions-nous son bref historique que l'ARCEP, l'autorité qui régule les télécoms en France, a publié le bilan de la consultation publique sur son devenir :

Ces marques d’intérêt confirment la nécessité d’un appel à candidatures, dont l’ensemble des contributeurs s’accordent pour reconnaître l’urgence, afin de lever les incertitudes découlant du manque de visibilité sur l’attribution de ces fréquences.

Parmi les types de procédure soumis aux commentaires des contributeurs, le schéma d’attribution en plusieurs lots ouvert à tout opérateur – c’est-à-dire sans réservation de fréquences à un nouvel entrant – fondé sur différents types de critères de sélection a été unanimement rejeté. Sont donc mises en avant des procédures conservant une priorité sur tout ou partie des fréquences à un nouvel entrant, selon des modalités analogues aux précédents appels à candidatures.

Ce bilan, c'est le gouvernement qui devra en prendre acte. Et s'il choisit de suivre l'avis de l'ARCEP, cette dernière lancera alors une nouvelle procédure d'attribution avec, en toute logique, de nouvelles conditions pour éviter l'échec rencontré avec la procédure de l'année dernière.

Du côté des opérateurs, les réponses à la consultation sont conformes à leur position passée. Par exemple, chez Orange, on confirme son intérêt pour ces fréquences supplémentaires et en aucun cas on ne voudrait une baisse du prix de cette licence :

[…]Orange confirme son intérêt pour l'attribution de fréquences supplémentaires dans la bande des 2,1 GHz dès 2011 pour répondre à ses besoins capacitaires. […]

[…]Si un 4 opérateur devait être autorisé, Orange demande que les conditions d'équité vis-à-vis des autorisations délivrées précédemment soient respectées. Ainsi, conformément à l'avis rendu par le Conseil d'État, toute réduction éventuelle significative du montant de la redevance devrait être justifiée précisément et proportionnée à la prise en compte de critères objectifs d'évolution du marché. En tout état de cause, Orange considère que la plus grande facilité qu'aurait un nouvel opérateur à déployer aujourd'hui un réseau 3G ne peut justifier un éloignement des conditions financières par rapport à celles des appels à candidatures précédents[…]

Toutes les contributions des acteurs sont disponibles sur le site de l'ARCEP.

Du côté de Free, le principal intéressé, on se réjouit. A tel point qu'une communauté s'est créée, dans le but de soutenir celui qu'on appelle le trublion de l'Internet français, pour qu'il devienne opérateur mobile. A l'heure actuelle, plus de 12000 internautes ont déjà signé une pétition hébergée par Free mobile Asso.

[ - ajouter un commentaire | trackback | RSS ] - Par Anthony, - le 30/09/2008 à 12:00

Il n'y a pas encore de commentaires.

Ajouter un commentaire

Vous devez être identifié pour laisser un commentaire.