Recherche

-

Test d'éligibilité ADSL

-

-

Meta

Actualité

« Retour aux actualités

Neuf annonce sa nouvelle NeufBox ! » « Actu FTTH Free

FTTH : France Télécom intensifie ses efforts. MàJ

Actualité, offres, FTTH, THD

Il y a presque un an, France Télécom annonçait le lancement d'un pilote d'offre FTTH. 6 arrondissements de Paris et 6 villes des Hauts-de-Seine étaient le lieu d'expérimentation d'une potentielle offre de l'opérateur historique dans le très haut débit. Aujourd'hui, France Télécom présente le bilan de l'expérimentation ainsi que le futur de son déploiement FTTH. 2006, c'est :

- 100 000 km de fibre déployés.
- 650 accords avec les conseils syndicaux d'immeubles.
- 11 500 foyers raccordables.
- 500 clients à ce jour, avec un taux de pénétration de 5% environ des foyers raccordables.

Pour 2007 et 2008, les objectifs sont 150 000 à 200 000 clients raccordés à fin 2008 avec un potentiel d'un million de clients raccordables en commençant par Paris et plusieurs zones limitrophes dès mars 2007, puis progressivement à partir de juin dans une dizaine de villes dont Lille, Lyon, Marseille, Poitiers et Toulouse. Les investissements cumulés pour la période 2007-2008 sont évalués à 270 millions d'euros. Le déploiement se fera à un rythme encore plus soutenu à partir de 2009. Selon France Télécom, il faudra au moins deux ans pour que ce mouvement aboutisse et permette au Très Haut Débit de devenir un marché grand public de masse.

Le communiqué donne également informations intéressantes en particulier Orange travaille avec l'ensemble des professionnels concernés à l'élaboration d'une « charte qualité » pour l'installation de la fibre dans les immeubles. Cette charte prévoit notamment l'utilisation par les autres opérateurs de la fibre posée par France Télécom. Le partage de la fibre au pied de l'immeuble est facilité par la technologie GPON (Giga ethernet Passive Optical Network) choisie par le Groupe. Par ailleurs l'architecture GPON est plus économe en fibre et en génie civil. Mais également : Dans un environnement réglementaire en bonne voie de clarification, Orange pourra ainsi proposer à ses clients des services Très Haut Débit créateurs de valeur pour le Groupe.

Ces deux passages font clairement référence à la polémique actuelle concernant la régulation des réseaux très haut débit actuellement déployés. Ces réseaux doivent-ils ou non être régulés, c'est à dire dégroupables et utilisables par une potentielle concurrence ? Cette polémique a un seul objectif : influencer l'ARCEP dans ses décisions réglementaires.

L'utilisation des termes techniques comme GPON dans le communiqué se place en opposition à la technologie utilisée par Free, le P2P :

- dans le cas de France Télécom, qui utilise le GPON, une seule fibre est tirée depuis le nœud de raccordement optique vers les abonnés, à la façon d'un arbre. Les abonnés se partagent la fibre. Inconvénient : moins de débit, moins de sécurité, et plus de difficulté à partager la fibre avec un autre opérateur, puisqu'il faut se partager les équipements installés dans le nœud de raccordement optique. Avantages : moins de fibre à tirer, donc un réseau plus rapide et moins coûteux à déployer.

- dans le cas de Free, qui utilise le P2P (point à point) une paire de fibre est installée entre le nœud de raccordement optique vers chaque abonné. Inconvénients : plus de fibre à tirer, plus de place utilisée dans les fourreaux, donc un réseau plus long et coûteux à déployer. Par contre, le réseau est plus fiable : si une fibre se casse, elle n'impacte pas le reste de l'arbre. Il est également possible de rediriger chaque paire vers l'équipement d'un opérateur particulier au niveau du nœud de raccordement optique ; le réseau est facilement dégroupable.

Enfin, dans la continuité de l'actu postée hier à propos de Free, France Télécom propose également aux clients potentiels de donner les coordonnées de leur syndic (info Satellifax, merci Univers Freebox) : Cette charte abordera les questions des "travaux engagés" dans les immeubles et le "soin" qui y sera apporté.

La charte prévoit également l’utilisation, par les autres opérateurs, de la fibre au pied des immeubles."Dès les premiers retours, nous avons orienté notre solution pour permettre aux habitants de l’immeuble de garder leur liberté de choix d’opérateur" indique Gaëlle Le Vu - directrice du projet Très Haut Débit - , "ils n’ont en revanche pas envie de voir trois opérateurs venir raccorder les logements".

Ainsi, dans un discours à l'Association des Cadres Supérieurs et Dirigeants (ACSED) de France Télécom, son PDG Didier Lombard a déclaré : En fait, Free veut préempter les immeubles des zones denses. L’année qui s’ouvre va être l’année de la bataille des syndics de Paris. Le discours de M. Lombard est disponible sur le site de Sud PTT.

On peut également lire dans une interview donnée aux Echos : Nous voulons une régulation ouverte à l’investissement. D’abord, nous souhaitons que le câblage interne des immeubles soit partagé, afin que les clients puissent choisir l’opérateur qu’ils souhaitent. Nous sommes les premiers à le dire aussi fortement. Ensuite, nous demandons une régulation symétrique : si notre réseau est ouvert, celui des autres opérateurs doit l’être aussi. Enfin, chaque opérateur doit louer son réseau sur des bases commerciales, et non à un tarif régulé. Au demeurant, les pouvoirs publics semblent d’accord avec tout cela. Le ministre [François Loos] a dit être favorable à une régulation symétrique. Et ce qu’a dit le président de l’Arcep Paul Champsaur sur le partage du câblage interne me convient. C’est pour cela que nous avons décidé de lancer ce prédéploiement.

Dernière chose : les contenus et services. Selon France Télécom, le Très Haut Débit n'a pas de raison d'être sans les services et contenus appropriés. A titre d'exemple, le groupe espère réaliser 500 millions d’euros de recette en 2010 grâce à la télé-médecine.

2007 va être riche en rebondissements. Note : vos remarques et avis sont les bienvenus sur cette news !

MàJ 22:24 : selon Gaëlle Le Vu, le tronçon de fibre entre le pied d'un immeuble et un apparatement ne serait pas lié à une technologie particulière : cette longueure de fibre pourrait ainsi supporter aussi bien du GPON que du P2P.

Le communiqué de presse France Télécom.
Le site du pilote : http://treshautdebit.francetelecom.com
Une vidéo du pilote (format WMV) : mms://wmt-vod.video.francetelecom.com/www2.francetelecom.com/FTTH_061215/FTTH_Investor_Day.wmv On y a voit (entre autre) le déploiement rapide de la fibre en zone pavillonère en aérien, c'est à dire sur les poteaux téléphoniques.

[ - ajouter un commentaire | trackback | RSS ] - Par Anthony, - le 12/01/2007 à 09:08

Commentaires (5)

  1. C. Mardani le 13/01/2007 à 13:26

    La logique des annonces actuelles (Free, FT, Numéricable/Noos en attendant 9 Cegetel) conduisent tout droit au monopole du “premier opérateur arrivé” dans l’immeuble: le consommateur n’a pas d’autre choix que de souscrire (ou non) un abonnement auprès de lui.

    Certes, chaque opérateur annonce, pour donner le change, une offre de gros, qui n’en doutons pas, garantira son propre avantage concurrentiel.

    Pourquoi les collectivités territoriales ne prennent-elles pas l’initiative d’un raccordement ouvert, car neutre, des immeubles et de leur desserte interne ? cela simplifierait le travail des gestionnaires d’immeubles et servirait l’intérêt du consommateur.

  2. C le 13/01/2007 à 18:25

    Toujours la même raison : l’argent.

    Les collectivités préfèrent gacher leur argent dans des conneries que d’investir dans des technologies d’avenir…

  3. Lasseron le 14/01/2007 à 13:22

    On constate que les opérateurs ne s’intéressent qu’ aux grandes villes et aux banlieues ( les fortes densités).
    A St valery en Caux on paie l’offre ADSL d’ Orange TV incluse alors qu’elle n’est même pas disponible.
    On se moque des clients, c’est le profit qui décide. J’ai appelé France Télécom, ils répondent qu’il n’y a pas de concurence, donc ils ne bougent pas.
    Que peux t-on faire dans les zones rurales?

  4. Tirguy le 14/01/2007 à 21:16

    TV inclus chez Orange… tout comme les autres !
    Heureusement qu’ils sont là FT/Orange, sans eux j’aurais toujours pas Internet en HD !

  5. Mr Bob le 15/01/2007 à 18:41

    Et en attendant, y’en a qui se battent toujours pour avoir un peu plus de 22kbps de débit chez eux… RTC, maladie orpheline?

Ajouter un commentaire

Vous devez être identifié pour laisser un commentaire.