Recherche

-

Test d'éligibilité ADSL

-

-

Vous consultez actuellement les archives du mois 03-2002.

Archives

Categories

Archive du 03-2002

« Retour aux actualités

Boucle local radio: l’ART n’est pas contente

Actualité, information

Il y a un an, l'Autorité de régulation des télécommunications (ART) a distribué les licences de la boucle locale radio (BLR) Où en sommes nous ? Le bilan ne semble pas excellent puisques 4 opérateurs sont épinglés par l'ART pour déploiement insuffisant.

Pour rappel, la boucle locale radio (BLR) permet, en plaçant une simple antenne parabolique sur le toit d'un bâtiment, de transmettre par voie hertzienne de la voix et des données à haut débit pour l'accès internet et la téléphonie.

Les mauvais élèves (Landtel France, Broadnet France, XTS Network Caraïbes et XTS Network Océan Indien) ont un mois pour redresser avant que l'ART n'engage des sanctions. Que leur reproche t-on ? Essentiellement de ne pas avoir développé ce qui était prévu. Broadnet a obtenu 15 régions et n'a rien fait dans 14. Pareil pour Landtel qui n'a rien fait dans 6 régions sur sept. XTS Network, qui avait la charge des départements d'outre-mer, met en avant le cout élevé des licences et le fait d'absence de matériels "tropicalisés" pour justifier son immobilisme.

Nous retiendrons quand même pour finir les propos optimistes de Jean-Michel Hubert (président de l'ART) :"Les choses ne se déroulent pas exactement comme prévu. Le processus est plus difficile, et le marché ne se développe pas aussi vite qu'espéré (…) Au moment même où les opérateurs allaient démarrer leur déploiement, le marché financier s'est retourné et les banques se sont refusées à contractualiser les investissements prévus. (…) Il s'avère que cinq opérateurs, sans répondre complètement aux exigences de couverture, ont véritablement mis en route un programme crédible. Le processus est vraiment enclenché, même s'il est un peu plus lent. Ce n'est pas pour autant que nous retirons notre confiance dans cette technologie, au contraire".

Quand au rapprochement des 2 opérateurs disposant d'une licence nationale (LDCom Networks et FirstMark Communication France) aux fins de réduire les couts, le président de l'ART est catégorique : "un acteur ne saurait détenir deux licences nationales".

[ - Pas de commentaires] - Par MacADSL, - le 30/03/2002 à 00:00

Boucle local radio: l’ART n’est pas contente

Actualité, information

Il y a un an, l'Autorité de régulation des télécommunications (ART) a distribué les licences de la boucle locale radio (BLR) Où en sommes nous ? Le bilan ne semble pas excellent puisques 4 opérateurs sont épinglés par l'ART pour déploiement insuffisant.

Pour rappel, la boucle locale radio (BLR) permet, en plaçant une simple antenne parabolique sur le toit d'un bâtiment, de transmettre par voie hertzienne de la voix et des données à haut débit pour l'accès internet et la téléphonie.

Les mauvais élèves (Landtel France, Broadnet France, XTS Network Caraïbes et XTS Network Océan Indien) ont un mois pour redresser avant que l'ART n'engage des sanctions. Que leur reproche t-on ? Essentiellement de ne pas avoir développé ce qui était prévu. Broadnet a obtenu 15 régions et n'a rien fait dans 14. Pareil pour Landtel qui n'a rien fait dans 6 régions sur sept. XTS Network, qui avait la charge des départements d'outre-mer, met en avant le cout élevé des licences et le fait d'absence de matériels "tropicalisés" pour justifier son immobilisme.

Nous retiendrons quand même pour finir les propos optimistes de Jean-Michel Hubert (président de l'ART) :"Les choses ne se déroulent pas exactement comme prévu. Le processus est plus difficile, et le marché ne se développe pas aussi vite qu'espéré (…) Au moment même où les opérateurs allaient démarrer leur déploiement, le marché financier s'est retourné et les banques se sont refusées à contractualiser les investissements prévus. (…) Il s'avère que cinq opérateurs, sans répondre complètement aux exigences de couverture, ont véritablement mis en route un programme crédible. Le processus est vraiment enclenché, même s'il est un peu plus lent. Ce n'est pas pour autant que nous retirons notre confiance dans cette technologie, au contraire".

Quand au rapprochement des 2 opérateurs disposant d'une licence nationale (LDCom Networks et FirstMark Communication France) aux fins de réduire les couts, le président de l'ART est catégorique : "un acteur ne saurait détenir deux licences nationales".

[ - Pas de commentaires] - Par MacADSL, - le 30/03/2002 à 00:00

Bluetooth pour MacOS X

Actualité, information

Apple annonce la disponibilité prochaine d'un adaptateur Bluetooth sur port USB pour MacOS X uniquement. Le logiciel adéquat sera disponible en téléchargement dès le mois prochain. Ce petit appareil est compatible avec le standard Bluetooth 1.1 et USB 1.1 et permet des débits théoriques de 723 kBits/sec dans un rayon de 10 mètres environ. L'adaptateur est très compact : il mesure environ 1 x 1,8 x 4,5 centimètres. Il est proposé à 59 € HT.

Concrètement, Bluetooth a été conçu pour se connecter sans fil à tous les périphériques électroniques : PDA, téléphones cellulaires, appareils photos, imprimantes, montres, casques audio, etc… La norme commence à se répendre et reste complémentaire à la norme Airport.

Quelques notions techniques : un réseau Bluetooth, nommé picoréseau (ou encore piconet : pico signifie "très petit") est constitué d'un "maître" et jusqu'à 7 esclaves qui communiquent avec un débit maximal théorique de 1 MBits/sec. On peut faire communiquer 10 picoréseaux, soit au total 80 appareils Bluetooth. 1 600 sauts de fréquence par seconde garantissent la qualité, la sécurité des transmissions et l'absence d'interférence avec d'autres appareils (à titre de comparaison, GSM n'en effectue que 200 par seconde).

On peut donc s'attendre à communiquer avec tout, n'importe quoi et n'importe où pour peu que les appareils ne soient pas protégés par mot de passe, un peu comme sur les réseaux Airport des entreprises négligeantes. On pourra aussi faire communiquer deux ordinateurs… un petit Quake en réseau dans le train pour faire passer le temps ?
image

[ - Pas de commentaires] - Par Anthony, - le 21/03/2002 à 00:00

Le successeur du Speed Touch USB ?

Actualité, matériels

Le SpeedTouch USB a un successeur : Thomson Multimédia annonce le Speed Touch 330, un modem quasiment identique à la "raie manta" actuellement délivrée dans les packs ADSL. En effet, outre un nouveau design, le modem a les mêmes spécifications techniques que le ST USB, et donc les mêmes défauts, à savoir une alimentation électrique par le port USB lui-même. Par contre le constructeur annonce la disponibilité des pilotes pour Mac OS 9 et X, ainsi que Windows et Linux, dès la sortie du produit. Espérons qu'il tiendra parole et que le qualité soit au rendez-vous.
image

[ - Pas de commentaires] - Par Anthony, - le 14/03/2002 à 00:00

Le réseau local sur le réseau électrique.

Actualité, DSL

Elektra, le produit créé par une start-up rennaise du nom de LEA, se compose d'un boitier regroupant un modem ADSL et un transformateur adaptant le signal au réseau électrique. Ce même boitier permet de relier plusieurs ordinateurs au sein du même réseau. Actuellement présenté au CeBIT, Elektra peut atteindre les 10 Mbits/sec avec des moyennes d'utlisation à 500kbits/sec.

[ - Pas de commentaires] - Par Anthony, - le 13/03/2002 à 00:00

Le réseau local sur le réseau électrique.

Actualité, DSL

Elektra, le produit créé par une start-up rennaise du nom de LEA, se compose d'un boitier regroupant un modem ADSL et un transformateur adaptant le signal au réseau électrique. Ce même boitier permet de relier plusieurs ordinateurs au sein du même réseau. Actuellement présenté au CeBIT, Elektra peut atteindre les 10 Mbits/sec avec des moyennes d'utlisation à 500kbits/sec.

[ - Pas de commentaires] - Par Anthony, - le 13/03/2002 à 00:00

Carte PCI Bewan : pas que des heureux (ses).

Actualité, matériels

Sylviane est un peu déçue. Outre l'attente des pilotes pour MacOS X, le logiciel de partage de connexion livré avec la carte n'est pas disponible. Elle a écrit à Bewan qui lui a répondu :

“Le logiciel SurfDoubler pour Macintosh (partage de la connexion Internet et Firewall) n'est pas disponible sur ce cédérom.

Afin de le recevoir, il suffit de vous munir du numéro de série de votre carte BeWAN ADSL PCI ST et soit :

- de contacter le service commercial de BeWAN systems au 01 43 34 69 20
- d'envoyer un e-mail à ventes@bewan.com

Merci de votre compréhension,

BeWAN systems”

Attention donc si vous avez impérativement besoin des pilotes pour OS X et du logiciel de partage, il faudra attendre un peu.

[ - Pas de commentaires] - Par Anthony, - le 10/03/2002 à 00:00

Carte PCI Bewan : pas que des heureux (ses).

Actualité, matériels

Sylviane est un peu déçue. Outre l'attente des pilotes pour MacOS X, le logiciel de partage de connexion livré avec la carte n'est pas disponible. Elle a écrit à Bewan qui lui a répondu :

“Le logiciel SurfDoubler pour Macintosh (partage de la connexion Internet et Firewall) n'est pas disponible sur ce cédérom.

Afin de le recevoir, il suffit de vous munir du numéro de série de votre carte BeWAN ADSL PCI ST et soit :

- de contacter le service commercial de BeWAN systems au 01 43 34 69 20
- d'envoyer un e-mail à ventes@bewan.com

Merci de votre compréhension,

BeWAN systems”

Attention donc si vous avez impérativement besoin des pilotes pour OS X et du logiciel de partage, il faudra attendre un peu.

[ - Pas de commentaires] - Par Anthony, - le 10/03/2002 à 00:00